Les cités que nous construisons aujourd’hui vont être une source de graves problèmes à l’avenir, elles sont déjà des coupe-gorges, a estimé l’entrepreneur Brahim Hasnaoui dans l’émission « l’invité du direct » de Radio M où il a développé des idées très iconoclastes par rapport à ce qui est en vigueur en Algérie.

Le patron du groupe Hasnaoui estime que le système actuel crée une « demande surfaite » et pousse à la production de logements « au rabais » de mauvaise qualité qu’il faudra reconstruire tous les 20 ou 30 ans.

Ce système entretient une situation de rareté artificielle et fait perdurer, quelle que soit la quantité de logements livrés, une éternelle « crise du logement ».

Brahim Hasnaoui cite par exemple le cas du logement rural ou beaucoup de gens prennent l’aide publique pour construire des habitations qu’ils n’utiliseront pas. Du pur gaspillage. « 80% des logements réalisés dans le cadre de cette formule ne serviront à rien et entretiennent une demande basée sur un simple effet d’aubaine ».

Sortir de la « distribution gratuite du logement »
L’entrepreneur estime qu’il « faut mettre fin à la distribution gratuite du logement » quitte à aider à rendre solvables les franges sociales les plus fragiles. « La politique actuelle du logement bloque la machine. Il s’agit d’abord de réorienter le système des aides vers l’acquéreur. »

Pour Brahim Hasnaoui, il faut favoriser la migration des Algériens vers un habitat de qualité et de plus grand confort pour sortir de la construction « au rabais ». Il faut « relever l’aide directe actuelle de 700.000 dinars à un million de dinars, avec un apport en épargne personnelle de 500.000 dinars et un crédit bancaire remboursable sur 30 à 40 ans de 2 millions de dinars ».

On arriverait ainsi à des logements d’un prix minimum de « 3,5 à 4 millions de dinars accessibles même pour un salarié aux revenus modestes ». Le logement social doit être réduit dans le budget de l’Etat pour n’aller qu’aux nécessiteux. Les ménages doivent pouvoir acheter à terme leur logement. Il faut changer de schéma, a-t-il indiqué.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here