Non, ceci n’est pas un rocher. Intitulé « Antoine », il s’agit en réalité du dernier projet des architectes suisses de l’agence Bureau A. Basés à Genève, ils ont imaginé un refuge dissimulé dans les Alpes capable d’abriter une personne en toute discrétion.

Inspiré du roman Derborence de l’écrivain suisse Charles-Ferdinand Ramuz, le nom de cette cabane est un hommage à l’oeuvre de l’auteur et à son personnage principal, Antoine Pont, qui survit pendant sept semaines caché sous les roches.

Construite en bois et entièrement recouverte de roche, elle s’intègre parfaitement au sein du paysage alpin. Son camouflage rappelle de toute évidence les bunkers militaires, qui ont longtemps fasciné les architectes du monde entier.

L’abri dispose d’une petite cheminée pour se réchauffer, d’un lit, d’une table, d’un tabouret et même de deux fenêtres pour ne pas s’y sentir trop oppressé. S’y aventurer demande cependant une bonne dose de courage dans la mesure où la cabane se situe sur un terrain où des chutes de pierres sont susceptibles de se produire.

« Antoine » a été réalisé dans le cadre du festival d’art et de sculptures 3-D Foundation, qui se déroule pendant douze mois dans les hauteurs du village de Verbier, en Suisse. Élaborée pendant près de six mois, la cabane a ensuite été transportée à 2300 mètres au-dessus du village. Suivez l’acheminement de celle-ci dans la vidéo ci-dessous.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here